Sélectionner une page

Cité de la Réforme Puconci

Slovénie

Puconci

Les protestants „visibles “ parmi ceux vivant en clandestinité

Puconi est une ville dans la région historique de Prekmurje à l’extrème nord-est de la République de Slovénie. Prekmurje tient son nom du fleuve Mur. La région est vallonnée et se trouve sur la frontière avec l’Autriche et la Hongrie. Au Moyen âge, elle fit partie du royaume de Hongrie. Au XVIe siècle, pendant les guerres turques, la région appelée « Königliches Ungarn » (« Hongrie Royale ») devint autrichienne. De 1580-1732, elle était sous administration hongroise. De nos jours, la population compte toujours une minorité hongroise.

Le réformateur Primus Truber (1508-1586) joua un rôle important pour la Réforme en Slovénie. Il fut un élève de l’évêque Pietro Bonomo (1502-1546) de Trieste, favorable à l’humanisme et à la Réforme. Truber, consacré prêtre par Bonomo en 1530, se trouva en conflit avec son Eglise en raison de ses prédications réformatrices en langue slovène. Il fut tout de même appelé « Kanonikus » à la cathédrale de Ljublana en 1542. Après la mort de Bonomo la situation changea. Son successeur imposa les mesures anti-réformatrices des Habsbourg. En 1548, Truber a fui à Nürnberg et affirma explicitement son appartenance à la Réforme. Il fut pasteur de la ville de Kempten de 1553 à 1561 et imposa le luthéranisme.

C’est en Allemagne du Sud qu’il se consacra dès 1550 à l’œuvre de sa vie : la promotion de la Réforme slovène au moyen de publications d’écrits réformateurs en langue slovène. Il assura la traduction de textes en langue slovène en grande partie lui-même : un catéchisme, une constitution ecclésiale slovène et une édition complète du Nouveau et une partie de l’Ancien Testament. La traduction des écrits bibliques se fit sur la base de la Bible de Luther. En 1561 il fonda, en coopération avec son compatriote Hans Ungnad, puis dirigea avec d’autres, le « Ungnad-Trubersche Bibelwerk », à Urach en Wurttemberg, une imprimerie chargée de la production d’écrits réformateurs en langues slovène, croate et italienne. La publication de textes bibliques et catéchétiques en langue slovène fut la base de la langue écrite slovène non-existante auparavant.

Truber retourna à Ljublana en 1562 où, dans sa fonction de Superintendent, il mit en place l’Eglise slovène. Trois ans plus tard, après avoir été interdit de prédication par le nouveau Seigneur, l’archiduc Karl, il dut de nouveau quitter le pays pour se rendre dans le duché luthérien du Wurttemberg. De 1567 et jusqu’à sa mort, il fut pasteur à Derendingen près de Tübingen. Pendant ce temps, il continua à traduire et à publier de textes slovènes dans l’imprimerie d’Urach.

La Réforme de Truber en Slovénie se termina, pendant le premier tiers du XVIIe siècle avec la victoire de la contre-Réforme et de ses mesures : la fermeture du ministère responsable pour les églises et l’éducation à Lubljana ; l’expulsion de prédicateurs protestants ; la formation d’une commission pour la Religion et la Réforme et l’expulsion de la noblesse non prête à se convertir. A partir de ce moment, les chrétiens protestants vécurent dans la clandestinité.

Dans la région de Prekmurje où se trouve la ville de Puconci il y avait 13 paroisses protestantes sous administration hongroise. Puconci a donc une longue tradition protestante. Bon nombre de pasteurs luthériens à Puconci furent – comme Truber – écrivains et publièrent des textes catéchétiques en langue slovène. Après l’édit de tolérance de l’Empereur Joseph de 1783, la première église luthérienne fut édifiée dans la région de Prekmurje au centre de Puconci. Puconci est aujourd’hui une des rares paroisses avec une majorité luthérienne.

Links

Puconci: www.puconci.si
Eglise évangélique de la Confession d’Augsbourg en Slovénie: www.evang-cerkev.si